Sep 252012
 
Christiane Taubira

Trouble viewing translation? Select your default language using Google Translate near top of page.

Les contours du projet de loi “mariage et adoption pour tous” portant essentiellement sur le mariage gay se précise, suite à une fuite d’un avant-projet du projet de loi dans l’hebdomadaire catholique La Vie.

La lecture de ce qui n’est visiblement qu’un brouillon du projet de loi, a déçu les associations militantes sur le mariage gay. En effet, bien que les grandes lignes proposées par la ministre de la Justice, Christiane Taubira, étaient présentes, notamment sur la possibilité d’adoption des couples homosexuels de façon individuelle ou conjointe, l’élargissement à l’accès à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes n’a pas été envisagé, déplore Nicolas Gougain, le porte parole de l’association Inter-LGBT. Ce dernier regrette, par ailleurs, l’absence d’égalité en ce qui concerne l’accès à la filiation. “On voit surtout que la Chancellerie a touché le moins possible au Code civil” a-t-il ajouté.

Comportant quatre titres, le premier titre de cet avant-projet définit que “le mariage est contracté par deux personnes de sexe différent ou du même sexe”. Le second titre concerne l’adoption et le nom de famille attribué aux enfants. Pour ce qui est des titres III et IV, ils portent particulièrement sur la réécriture des articles du code civil comportant les termes “père” et “mère”, à remplacer par le mot “parents”.

Sachant que les catholiques sont les plus réticents au vote de ce projet de loi, le Pape Benoit XVI n’a pas manqué d’encourager les évêques français qu’il a reçus vendredi à “relever le défi” posé par le projet de loi sur le mariage gay. Bien qu’il n’ait pas directement abordé la question du mariage gay, il a émis des observations sur le fait que la famille est « menacée » par une « conception de la nature humaine qui s’avère défectueuse ».

Related...