Aug 062012
 
2012-08-06_071945

L’Eglise catholique fait son grand retour dans le débat politique… Le 15 août, jour de l’Assomption, les fidèles sont appelés à prier contre le mariage homosexuel, prévu pour 2013.

Oui, et ce qui est rarissime, c’est que le message est national. Sa prière, le cardinal André Vingt-Trois l’a transmise à tous les diocèses. Pour que les mêmes mots soient répétés dans toutes les églises.

Alors bien sûr, il n’y a là aucun propos homophobe, mais des conseils adressés à “ceux qui nous gouvernent”. Et notamment cette prière : « Que les enfants et les jeunes cessent d’être les objets des désirs et des conflits des adultes
pour bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère… »

Un père ET une mère, ce qui veut dire NON à l’homoparentalité. Or c’est précisément ce que doit permettre la loi sur le mariage homosexuel.

Oui parce que le mariage donne droit à l’adoption… Mais Yael, l’opposition des Catholiques n’est pas nouvelle.

Non, mais l’église sonne la mobilisation au cœur de l’été, pile au moment où la ministre de la famille Dominique Bertinotti confirme le calendrier de la réforme. Elle l’a dit il y a quelques jours : une loi sera présentée l’an prochain au Parlement et adopté avant le mois de juin…

Ca veut dire que le courant a du mal à passer entre François Hollande et les représentants religieux ?

Ca veut surtout dire que l’Eglise a peur de se faire déborder par des ultras, des intégristes, comme Civitas. Un mouvement qui n’hésite pas à détruire des œuvres d’art quand elles parodient le Christ. Donc l’épiscopat prend les devants.

Quant aux relations avec le président,eh bien elles sont cordiales, en apparence… A l’Elysée, on constate un simple “désaccord” sans conséquences. Mais c’est chacun à sa place, c’est le politique qui gouverne. Et beaucoup de Catholiques se souviennent encore des propos très laïcs du candidat Hollande, en janvier dernier au Bourget.

La démocratie plus forte que les religions. Le message était clair, et l’Eglise aura du mal à faire bouger les lignes.

Oui, parce que les sondages le montrent, le mariage pour tous est une réforme populaire chez les Français. La France d’ailleurs un peu à la traîne, puisqu’en 10 ans, 7 pays en Europe l’ont adoptée, y compris les plus catholiques comme l’Espagne et le Portugal.

Et dans ce débat, est-ce que l’Eglise peut compter sur des renforts politiques à droite ?

On verra à la rentrée, parce que pour l’instant cette prière du 15 août n’inspire pas grand monde. Même Christine Boutin garde le silence. Officiellement, l’UMP dit toujours “non” au mariage homo. Mais il y a une bonne part d’hypocrisie : les dirigeants sont plutôt ouverts sur la question. Mais comme la base militante, relativement âgée, est réticente, et bien on n’en parle pas, surtout à trois mois d’un congrès…

Vous voulez dire que ça arrange l’UMP que la gauche s’occupe du mariage homo ?

Exactement, et c’est même assumé en interne. Le mariage homosexuel passera en 2013, comme ça plus besoin de s’écharper sur le sujet quand viendra la bataille de 2017…

http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/mariage-gay-le-retour-de-l-eglise-catholique-dans-le-debat-politique-7751443041

Related...