Jan 152013
 
2013-01-15_101313

Trouble viewing translation? Select your default language using Google Translate near top of page. Please be patient with machine translation as it is an evolving technology. Gender, in particular, is problematic in machine translations.

Après le succès de la Manif pour tous, les défenseurs du mariage homosexuel espèrent une manifestation d’importance le 27 janvier et en appellent aux personnalités.

D’une manifestation l’autre. Dans la rue, défenseurs et opposants du texte se succèdent. Après le rassemblement «monstre» du dimanche 13, c’est au tour de l’Inter-LGBT (gays, lesbiennes, bi et trans), principal interlocuteur associatif du gouvernement sur le projet de loi, de faire parler la rue le 27 janvier. Une réponse à la mobilisation des «anti»? Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, a appelé sur son blog les partisans du mariage homosexuel à «se mobiliser massivement au cours des prochaines semaines, avec comme point d’orgue la manifestation du 27 janvier».«Nous ne devons pas, par lassitude, par tristesse ou même parfois par pudeur, laisser ravaler au rang de revendication catégorielle douteuse un progrès social souhaité par une majorité d’entre nous», estime le maire de la capitale, qui a qualifié le rassemblement des opposants de «véritable démonstration de force».

«Bien sûr, nous ne souhaitons pas laisser la rue uniquement aux opposants mais cette manifestation nationale est avant tout un message au gouvernement pour lui rappeler l’ensemble de ses engagements», plaide Nicolas Gougain, porte-parole de l’Inter-LGBT. La semaine dernière, l’abandon de l’amendement sur la procréation médicalement assistée (PMA) dans le projet de loi sur le mariage pour tous, annoncé à la dernière minute, a été vécu comme un renoncement par les militants de la cause homosexuelle. «Le gouvernement ne doit pas fermer les yeux sur la réalité des couples de lesbiennes qui ont désormais en grande majorité recours à l’insémination artificielle avec donneur pour fonder une famille. Avant le 27 janvier, nous espérons donc des clarifications sur l’agenda et le contenu de cette seconde loi qui devrait inclure la PMA. L’attente est très forte», poursuit le porte-parole de l’Inter-LGBT.

«Exaspération»

L’enjeu de ce défilé, à deux jours de l’examen du texte à l’Assemblée nationale, le 29 janvier, est donc bien de montrer que la loi est attendue. Mais pas seulement par quelques familles homoparentales… En effet, l’Inter-LGBT, partisan du mariage pour tous, et les opposants au texte ont beau avoir des objectifs diamétralement opposés, tous deux jouent la carte de la diversité afin de montrer qu’ils rassemblent le plus largement possible. Le 27 janvier, des maires de grandes villes comme Montpellier sont attendus, des mouvements homosexuels religieux comme David et Jonathan, Homos et musulmans de France, des têtes d’affiche des organisations syndicales (CGT, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires) et des figures médiatiques comme Roselyne Bachelot et Pierre Bergé. Le 16 décembre, ils étaient 150.000 militants selon les organisateurs – 60.000 selon la police. «Nous serons plus nombreux fin janvier, avance Nicolas Gougain. Le soutien des personnalités sera aussi plus important car la violence du débat crée de l’exaspération.»

Agnès Leclair

Le Figaro – France : Bachelot et Bergé dans la rue pour le mariage gay

Related...
UK - Minister for the Cabinet Office: 'My brother's AIDS death transformed my views on gay marriage'
Россия - Николай Алексеев обжалует запреты на гей-акции в Москве и Архангельске
Россия - Калининградские депутаты одобрили запрет гей-пропаганды
Egypt - Islamist paper claims gay and left-wingers conspire against Egyptian society
Russia - Controversial anti-gay legislation that would outlaw ‘homosexual propaganda’ nationwide adv...
Kenya - El auge de los movimientos evangélicos
Chile - Congreso legislará sobre uniones de hecho que incluyen a homosexuales
Colombia - Hunden en el Congreso la ley del matrimonio igualitario
Australia - Same-sex marriage: the culture war is over (Gay Alcorn)