Jan 112013
 
LGBT murders in Brazil

Trouble viewing translation? Select your default language using Google Translate near top of page. Please be patient with machine translation as it is an evolving technology. Gender, in particular, is problematic in machine translations.

Les meurtres d’homosexuels et de transsexuels ont augmenté de 26% en 2012 au Brésil par rapport à 2011, avec 336 victimes, soit une toutes les 26 heures, a indiqué vendredi l’anthropologue, Luiz Mott, du Groupe Gay de Bahia (GGB).

“C”est choquant; pratiquement la moitié des meurtres de transsexuels dans le monde l’année dernière ont été commis au Brésil. Il y en a eu 128 contre 15 aux États-Unis par exemple”, a souligné cet anthropologue, auteur de l’étude qui recense depuis 30 ans ce type de crimes au Brésil.

L’étude annuelle du GGB détaille que 188 gays, 128 transsexuels, 19 lesbiennes et deux bisexuels ont été tués en 2012.

La majorité des victimes (152) a été recensée dans le nord-est du pays, “la région de loin la plus homophobe du Brésil”, a dit M. Mott.

Ces 336 meurtres en 2012 représentent une hausse de 177% par rapport à la moyenne des sept dernières années (de 110 meurtres annuels).

“Le plus choquant aussi, c’est le degré d’impunité. Dans plus de 70% des cas, le meurtrier n’a pas été identifié”, a ajouté M. Mott.

Ces meurtres sont selon lui, le “reflet de la violence généralisée et de l’homophobie culturelle”.

En dépit de ces données alarmantes, le projet de loi de pénalisation de l’homophobie fait face à la résistance des groupes évangéliques et catholiques et dort depuis des années dans un tiroir au Parlement.

Les meurtres d’homosexuels en forte hausse au Brésil – 7SUR7.be

Related...